Questions – Réponses

Les questionnements et parfois même, les objections sont un obstacle naturel, qui se dressent sur le chemin de la communication du conscient à l’inconscient et sont des cadeaux…

Aujourd’hui, vous avez la possibilité de communiquer avec le « gardien mental contrôlant inconscient  » et retrouver votre ETRE !

Q= Est ce que ça peut marcher sur moi ?

LR= Oui ça marche sur tout le monde, c’est un état naturel, comme devant un film, une histoire, un état « dans la lune » ou un peu en sommeil …


Q= J’ai trop d’idées parasites !

LR= C’est le lieu idéal pour les observer les idées intrusives ou parasites qui apparaissent, car il est inefficace de vouloir les chasser à tout prix.

Il important d’accepter d’être ainsi relativement perturbé(e), plutôt que de s’énerver, et d’utiliser les techniques proposées dans la répétition de la pratique et de l‘entrainement, qui consiste à réorienter l’attention sur la respiration et vers les sensations corporelles…


Q= J’ai déjà essayé différents trucs et j’ai tout repris ….

LR= Accepter sa culpabilité car l’échec n’existe pas, c’est juste pas le bon résultat de l’état désiré pour l’instant, alors vous allez renforcer la Confiance et la Motivation nécessaire. Un investissement personnel.


Q= Quelle est la durée d’une séance ?

LR= La durée d’une séance individuelle avec un sophrologue peut varier de 45 à 60 min. Une séance de groupe peut durer de 1 à 2 heures et un mini-séminaire peut s’étaler sur un week-end entier.


Q= Je suis dépendant, va y avoir des symptômes de manques physiques et psychologiques ? 

LR = Les symptômes au sevrage et leur intensité varient d’une personne à l’autre selon la physiologie, la personnalité de chacun mais également l’histoire personnelle de vie participent à la construction de sa dépendance, donc le manque de confiance en soi, les difficultés relationnelles ou matérielles, le sentiment de solitude, d’ennui ou d’échec, la dépression peuvent soutenir l’instauration d’une dépendance à l’alcool.


Q= J’ai peur de perdre le contrôle ?

LR= Comme cela reconnecte l’inconscient au conscient, c’est plus facile et cela donne une plus grande lucidité, plus de rapidité de réflexion, de créativité, de réceptivité…


Q= Moi je sens jamais rien, j’ai tout coupé – j’ai trop peur de sentir !

LR = Seul un accompagnement au rhyme juste va favoriser le retour des ressentis. Ne pas aller trop vite quand il y a eu incapacité à ressentir des émotions ou sensations même positives (joie, plaisir, etc.). Sans forcer, simplement réapprendre à accueillir ce qui vient à l’instant présent et de s’entraîner au quotidien, se qui inversera la tendance en renouant avec les ressentis à travers les 5 sens…


Q= Ca a besoin d’être super fort ?

LR = Même un léger état de relaxation est suffisant pour provoquer des changements …


Q= Et pour ma dépression ?

LR= Oui car les séances réactive la vitalité. Quand la volonté flanche et ou se sentir découragé(e) c’est parfois à cause  d’un important manque d’énergie. Pour cela, des exercices visant à se remplir d’énergie vous seront proposés, afin de reprendre conscience du potentiel de votre corps.


Q= Est ce que je vais pouvoir comprendre mon problème ou ma honte, parce que je culpabilise ?

LR= Une pensée génère une émotion / une émotion créée une sensation / une sensation active un comportement / un comportement met en place une habitude / une habitude devient une attitude… Alors agissons sur nos pensées et croyances limitantes et se « par-donner » …. Faut il choisir entre : comprendre ou se libérer ?


Q= Faut-il arrêter tout, tout de suite ? J’ai peur de la frustration.

LR= Pas besoin de tout couper, mais d’alléger à son rythme en se respectant.


Q= J’ai vraiment la volonté de continuer à me battre et je sais maintenant que j’en suis capable mais, est ce que ça va durer ?

LR= C’est comme la programmation d’un nouveau programme par défaut, une remise à zéro, comme un logiciel reformaté. Du coup, les anciennes versions ne peuvent plus fonctionner, et c’est sans batailler plutôt dans la PAIX


Q= Vais-je devoir changer des choses dans ma vie ? Et moi je vais changer ?

LR= Là c’est sur que Tout va changer … c’est pour ca que vous venez n’est ce pas ? Très vite, il y a une réelle sensation de « soulagement », un sentiment d’avoir passé un cap et de le vérifier dans son quotidien …


Q= Comment accompagner un proche ?

LR= Aider un proche induit une place particulière. C’est à la fois être à ses côtés pour lui proposer un soutien, mais cela implique également d’être conscient qu’il reste le seul à pouvoir réellement agir.

Ainsi, certaines choses peuvent être de votre ressort, d’autres non. Vous pouvez vous renseigner sur des pistes d’aide et les lui indiquer.

En revanche, vous ne pourrez pas prendre toutes les initiatives, comme les prises de rendez-vous. L’essentiel reste que votre proche s’implique dans sa démarche de soin.